mardi 28 décembre 2010

ACCORDS et TABLATURES

I : LES ACCORDS

Les accords sont notés sur un dessin simplifié, représentant le manche de la guitare.





Le chiffres indiqués sur une grille indiquent quel doigt poser sur la touche, et à quel endroit.
1= INDEX
2= MAJEUR
3= ANNULAIRE
4= AURICULAIRE


Le X indique que l'on ne joue pas la corde
Le 0, quand à lui, indique qu'il faut jouer la corde "à vide"

Par exemple, voici un accord de MI mineur



II : LES TABLATURES

Les tablatures retranscrivent le plus souvent une mélodie
en général, elles sont représentées ainsi :

mi aigu  -------------------------------------
si           -------------------------------------
sol         -------------------------------------
ré          -------------------------------------
la          -------------------------------------
mi grave-------------------------------------

la ligne du bas représente la corde grave, ce qui trouble au début... 
mais l'on s'y fait ;)

Les chiffres écrits dessus représentent les cases sur lesquelles il faut appuyer, l'une après l'autre.
Le 0 indique qu'il faut jouer la corde "à vide"

voici la tablature de "sunday bloody sunday" de U2

mi  ----------2-------2-------0-------0-----------------------
si  --------3---3---3---3---3---3---3---3------------------- 
sol ------4-------2-------0-------0--------------------------- 
ré ------------------------------------------------------------
 la -------------------------------------------------------------
Mi ------------------------------------------------------------

Vous l'aurez remarqué, aucune indication sur le doigt à employer...
c'est à vous de chercher !)



lundi 20 décembre 2010

ACCORDER SA GUITARE

>>> ici : un accordeur mis en ligne
http://www.cameratabs.com/fr/tuner.php

chaque corde de la guitare est tendue pour jouer une note précise. Lorsque l'on tourne les clés, on tend ou on détend ces cordes. Plus on tend, plus le son est aigu, plus on détend, plus le son est grave.

De la plus grave (grosse) à la plus aiguë (fine), les cordes "à vide" (sans appuyer sur le manche) doivent donner les notes :

MI grave, LA, Ré, SOL, SI, MI aigu

chaque vidéo fait entendre le son de chaque note, alors réglez les vôtres exactement sur la même note !

BON COURAGE et soyez patient ;)

                                                                         1 : le MI grave

video



                         2 : le LA
video




3 : Le Ré
video






                                                                         4: Le SOL
video




                                                                           5 : Le SI
                                      
video




                                                                      6 : Le MI aigu
video

jeudi 9 décembre 2010

histoire de la guitare

La guitare est constituée d'un manche, de cordes tendues, d'une cavité creuse servant de caisse de résonance et pourvue d'une ouverture (la rosace), laissant sortir le son. On la joue soit aux doigts soit avec un plectre, ou médiator. Elle fait partie des instruments à cordes pincées ou grattées.
Lorsque que l'on pince une corde, cette dernière entre en vibration, vibration qui se répand dans tout le corps de l'instrument, et qui résonne dans le creux de la caisse, produisant ainsi une pression acoustique qui sort par la rosace et parvient jusqu'à nos tympans.

les premières traces de guitares remontent vers -3000 dans le nord de l'Inde, l'Iran et la Perse.
on a retrouvé dans la tombe d'un roi Egyptien un bas-relief représentant un homme jouant de la kithara ( sorte de lyre)








on va également découvrir dans une tombe Egyptienne du chanteur Har-Moses un instrument très bien conservé datant de 1300 avant J-C. Cet instrument a une caisse de résonance et un plectre attaché à son manche. Il est exposé au musée du Caire.






L'instrument va voyager et devenir le UD au VIII siècle dans les pays Arabes (en Arabe, "al ud" signifie "morceau de bois")
Le ud a une forme d'amande, il est fait de lamelles de bois collées entre elles. Il a une forme bombée, qui constitue sa caisse de résonance. Sa tête est arquée vers l'arrière, à un angle de 90°.Il a quatre cordes, et sa rosace est finement sculptée. On le joue avec un plectre.








Au Xème siècle, les Arabes vont apporter le ud en Espagne.L'instrument va alors découvrir de nouvelles terres et se transformer.
Au XVI et XVIIème siècles, le guitare envahit toute l'Europe. Sa forme est toujours bombée, ses cordes sont au nombre de 4 ou 5, elles sont doublées, et sont en boyau ou en soie.










Enfin, c'est seulement au XIXème siècle que la guitare prend sa forme actuelle, grâce à Antonio de Torres, un luthier Espagnol.Elle a un corps plat, un manche large et 6 cordes en nylon, qui procurent à l'instrument un son doux.
Cette guitare est appelée "classique". Elle est utilisée pour jouer de la musique classique, ou bien pour jouer la musique traditionnelle d'Espagne : le flamenco. (sur la photo : Paco de Lucia)










D'Europe, la guitare va alors transiter grace aux immigrants jusqu'aux Etats-Unis.
c'est là qu'elle va entreprendre une nouvelle révolution, celle de la course au volume sonore.

Comme ses congénères (le lap steel ou guitare hawaienne, amenée par les colons Portugais, le banjo, qui vient d'Afrique de l'ouest, ou la mandoline, qui vient d'Italie, et le violon, amené par les Irlandais), la guitare se trouve noyée au milieu des orchestres composés des instruments datant de la guerre de sécession (1861-1865), et qui développent un volume sonore beaucoup plus important comme les cuivres, ou les tambours.

Le luthier Allemand MARTIN s'installe à New-York en 1833, et s'inspire de la guitare romantique Européenne et lui apporte des modifications la rendant plus sonore et plus solide aussi (barrage en X, dos plat, caisse de résonance profonde, cordes en acier). Il posa ainsi les bases de la guitare folk.











 La caisse de résonance va peu à peu augmenter : c'est aussi la guitare du blues.




D'autre part, les éléments de fabrication du violoncelle sont appliqués à la guitare (la table est bombée)
C'est la guitare "archtop", qui deviendra la future guitare du jazz.





Jusque dans les années 1930, les guitaristes d'orchestre ont un rôle essentiellement rythmique, accompagnant la contrebasse, car on ne les entend pas ou peu. Certain guitaristes s'essaient au banjo, plus sonore, à la National (guitare en métal pourvue d'un cone qui fait office de résonateur , ou d'amplificateur naturel), ou au dobro (guitare en bois pourvue d'un cône en aluminium)






Lloyd Loar va agrandir le volume de la caisse de résonance, apposer des ouïes en f, bomber la table de la guitare et installer un chevalet flottant (non fixé à la table), exactement comme sur un violoncelle. Il va ainsi créer la guitare archtop. (modèle L5 de chez gibson)





mais la véritable révolution sonore va débuter en 1923, quand un luthier travaillant pour gibson (Lloyd Loar), va tenter d'utiliser le système de microphone, alors présent sur le téléphone et la radio, sur la guitare.
Les premiers résultats ne sont pas concluants, et les recherches seront mises de côté jusqu'en 1931, date à laquelle Adolph Rickenbacker va commercialiser une guitare hawaïenne à corps plein et dotée d'un micro magnétique, surnommée la "frying pan" (la "poëlle à frire")








gibson va essayer dès 1924, sous l'impulsion de Lloyd Loar, d'électrifier des guitares, mais le procédé, jugé trop révolutionnaire, sera délaissé. (voir photo ci-dessous : un prototype gibson de 1924)




Le microphone pour instrument va se perfectionner. Walter Fuller va inventer un micro à barettes pour le lap steel, mais ce micro sera finalement apposé sur un modèle acoustique conçu pour le jazz de chez gibson (la L50). Elle s'appellera la gibson es-150, et sera la première guitare electro-acoustique de l'histoire. Cette dernière sera jouée par Charlie Christian.







la guitare électrique telle qui nous la connaissons aujourd'hui est due en partie au hasard.
En 1950, un dénommé Léo FENDER, alors fabriquant de microphones, va dessiner une guitare à corps plein, avec un manche vissé, dans le seul but de tester ses micros... il sera surpris des qualités sonores de l'instrument et passera à sa commercialisation.



il sera surpris des qualités sonores de l'instrument et passera à sa commercialisation.
C'est comme ça qu'est née la BROADCASTER, qui sera vite rebaptisée la TéLéCASTER, puis dans la foulée apparaîtra l'esquire, un modèle bon marché à un seul micro.








voyant les ventes de FENDER augmenter considérablement, Gibson dut créer aussi sa "solid body". La firme fit appel à un homme nommé LESTER WILLIAM PAULFUSS pour le créer. C'est ainsi qu apparait en 1952 la première GIBSON à corps plein, avec ses deux micros P90, sa forme arrondie, et sa table bombée (qui rappelle les principes de lutherie appliquée aux violons), de couleur or ("goldtop")




Les paul fit de nombreuses apparitions télévisées avec sa femme pour jouer et présenter la guitare électrique à l'Amérique.






Mais Léo FENDER ne s'arrêta pas là, et se servit des remarques des musiciens qui utilisaient la Télécaster, pour créer une guitare répondant aux exigences de ceux-ci.
Ils veulent une guitare plus confortable, avec trois micros pour élargir la palette sonore, et flanquée d'un vibrato, qui permet de tendre et détendre les cordes et d'imprimer des effets au son.

c'est ainsi qu'apparaît en 1954 la STRATOCASTER (qui sera la guitare emblématique de nombreux guitaristes célèbres, dont Jimi HENDRIX)



lundi 15 novembre 2010

présentation

bienvenue dans le blog "guitarechant76"
ce blog est dédié à l'apprentissage de la guitare et aux chants.
n'oubliez pas que la musique est un plaisir avant tout, mais qu'elle demande un peu de travail...
si vous n'y arrivez pas tout de suite, c'est normal ! alors ne lâchez rien et courage !
avancez à votre rythme et ne grillez pas les étapes.
enfin, n'hésitez pas à me poser vos questions et à me proposer vos remarques, je tenterai d'y répondre au mieux !



alors bonne 'zique à toutes et tous, et à bientôt !

guillaume